Kriya Yoga Meditation: Research and Benefits 


Recherche & Avantages Scientifiques

Je ne vais pas répéter ce que vous pouvez déjà trouver via une recherche Google. Il y a beaucoup de recherches disponibles sur Internet. Certaines études ont été mal conçues et exécutées, mais aucune de ces études n'a montré d’effets indésirables provenant de la méditation. Toutes les recherches ont porté sur la mesure des stimuli physiques ou émotionnels.

On ne peut pas mesurer directement la spiritualité et c'est la limitation de toutes les études. Il faut se rappeler que le but de la méditation est de se connecter de manière proactive avec notre moi intérieur ou avec sa source. Tous les autres résultats sont en fait des effets positifs secondaires.

Les avantages secondaires évidents sont la diminution des niveaux de stress négatifs (ce qui se traduit par un corps plus sain et un cadre mental en meilleure santé), la réduction de la pression artérielle et l'augmentation de la créativité et de l’attention. Ce sont les résultats de recherche que l’on retrouve le plus souvent.

Tout comme un adepte expérimenté peut tromper un détecteur de mensonges, le fait de présenter une partie ou l'ensemble des « effets secondaires » susmentionnés n'est pas une preuve que cette personne est avancée spirituellement.

Enfin, il convient de garder à l'esprit que l’augmentation massive des réseaux sociaux et de l'Internet, les résultats de ces recherches reçoivent plus attention qu'ils ne le méritent vraiment. Ainsi, des résultats mineurs, potentiellement incorrects, sont répétés, partagés ou « aimés » si souvent qu'ils finissent par être considérés comme des résultats majeurs. En d'autres termes, les lecteurs doivent utiliser leur bon sens lorsqu’ils interprètent ce qu'ils lisent, voient ou entendent.

Sur la base de ma propre expérience et celles des autres personnes méditantes que j'ai observées au cours des dernières décennies, voici ma liste d'avantages que la recherche n'a pas encore mis en évidence. Ces avantages sont proportionnels à la profondeur et la fréquence de la pratique.

Amélioration de la force et du courage dans l'adversité

Sentiment accru et prévalence de la tranquillité et du calme

Stabilité et moins d’inquiétude

Rupture avec les habitudes destructrices, p. ex. le tabagisme

Nous vivons dans un corps physique et nous sommes une partie intime de nos proches et de la société. La mort, la maladie, le fait de faire des erreurs (souvent plusieurs fois) et la douleur font partie de la vie, tout comme apprendre à pardonner et à dépendre les uns des autres. Ces événements, et surtout la crainte de tels événements, nous amènent à adopter des comportements de peur. La peur de perdre son emploi peut provoquer un comportement négatif chez une personne envers d'autres collègues. Perdre son emploi peut provoquer une spirale négative de mauvaise estime de soi. De même, la recherche du travail consécutif pousse les émotions à l'autre extrémité de l'échelle. De cette façon, nous passons d'une émotion à une autre. Nous sommes prisonniers de nos sentiments et nous essayons toujours de maximiser les effets positifs.

Cette bousculade continue, comme un bateau sans gouvernail sur une mer agitée, d'un état émotionnel à un autre, nous vide de notre énergie et notre équilibre.

Plus nous pratiquons la méditation, plus nous nous connectons à notre seule véritable source. Cela entraîne à son tour la réduction de la peur de perdre le contrôle. C'est pourquoi la recherche montre que les personnes qui méditent ressentent des niveaux de stress moindres et profitent davantage des effets bénéfiques associés.

L'amélioration de la capacité à résister à la douleur, au stress, à l'échec; la tendance accrue à diminuer les mauvaises habitudes et les mauvais comportements, la forte prévalence du calme et de la tranquillité intérieure sont les résultats directs de l'expérience des relations profondes et persistantes avec votre moi intérieur.

Le méditant pourra encore éprouver de la douleur et le sentiment d'échec, mais cela sera modéré par la sagesse et la perspicacité spirituelle proportionnelles au niveau de réalisation spirituelle qu’il a atteint.

L'équilibre et la « sagesse acquise » génèrent une énergie calme, un repos avec une « concentration sans effort ».