Kriya Yoga Meditation: Science, Time and Spirituality 


Einstein and Bindu

Cet article est tiré d'un article j'ai écrit pour le livret « hiranyagarbha » et qui a été publié en 2009.

Bindu est un mot sanskrit qui signifie « un point ». Mathématiquement parlant, un point n'a pas de taille ou dimension. Il est « infiniment petit » !

Dans la première moitié du 20e siècle, Einstein a donné la formule E = MC2. Il a montré que la matière (M) et de l'énergie (E) sont interchangeables.

L'énergie peut être considérée comme des vagues. Parmi l'ensemble du spectre des longueurs d'ondes existant dans notre univers, nous ne pouvons voir qu'un très petit sous-ensemble de longueurs d'onde. Si l'on devait sortir de l'atmosphère protectrice de la Terre, on se ferait littéralement cuire par les radiations d'onde courtes que nous ne pouvons pas voir, mais qui sont néanmoins mortelles.

La matière est composée d'atomes. Les atomes sont comme des systèmes solaires. Un centre compact constitué de protons et de neutrons est encerclé par de très petits électrons en mouvement rapide. Ces électrons se déplacent si vite, que, à tout instant, il est impossible de localiser précisément leurs positions. Par rapport à leur taille, la distance entre le noyau et ses électrons constitue un vaste espace vide. Alors la prochaine fois que vous toucherez quelque chose, même votre propre corps, considérez que vous êtes en train de toucher un vaste espace vide. Votre sensation de résistance ou de toucher est due à l'interaction des charges positives et négatives.

En effet, toute la matière qui nous entoure n’est constituée quasiment que d’espace vide.

« C » est la vitesse de la lumière. Pour le fonctionnement normal dans cet univers, elle est considérée comme constante. Vous pouvez penser à « C » comme le temps. La plupart du temps, sa vitesse ne varie pas et c'est pour cette raison qu'elle est une mesure du temps.

Donc, à tout moment ou en toute circonstance, l’ensemble de l’univers est en train de changer. Il vibre ou bourdonne avec de l'énergie et de la matière. La fusion (Brahma), le maintien (Vishnu) et la dissolution (Shiva) à l'infini. Dans notre propre corps, la majorité des particules avec lesquelles nous sommes nés, ne sont plus avec nous. Nous sommes constitués principalement d'un espace vide qui existait probablement avant la naissance de la galaxie et une pincée d'atomes qui ont été créés à la naissance du soleil, à une époque qui est trop éloignée pour que nos esprits la conçoivent.

Dans le contexte de la création de Dieu, notre vie matérielle ridiculement courte de 120 ans est à la fois rien et tout en même temps. Elle n'est rien, car dans l'océan du temps, elle n'est même pas une goutte, et pourtant elle est tout, parce que notre vie est une opportunité pour nous d'expérimenter, de prendre du recul et de se transformer en un état éclairé d’existence. Nous sommes tellement occupés avec nous-mêmes : la carrière, la famille, les vacances, les moments difficiles, l’apitoiement, les remords, le bonheur ou même le fait de ne rien faire et de juste stagner. Nous pensons que nous faisons des progrès rapides, mais en fait, nous nous déplaçons lentement. Nous pensons parce que notre conscience est perdue dans cette illusion ou cette matrice (maya), qui nous semble si réelle. Plus nous sommes absorbés en maya, plus nous allons lentement de l'avant - mais le temps file toujours devant nous à la même vitesse.

Si C = 0, alors E et M également. Pour les physiciens, le temps est marqué par la vitesse de la lumière. Pour le Kriya, l'interdit est marqué par le prana (Le mouvement constant de souffle subtil ou l'énergie de l'âme). Lorsque vous irez au-delà de « C » ou du prana, vous échapperez à l'action et à la réaction (akarma), vous vous serez élevé au-dessus du maya et de la trinité de Shiva, Vishnu et Brahma. Toutes les techniques dans le Kriya sont là pour aider le Kriyaban au point où la technique elle-même est détruite avec tout. Lorsque « ham » et « sa » sont réunis, il n'y a plus de haut/bas, plus de ronflement ou plus de vibrations. Tout est encore, C = 0. Le temps a cessé d'exister et ne compte plus pour le Kriyaban. À ce stade, vous êtes au-delà du temps et donc au-delà de la création matérielle. Ce point est véritablement le rien (zéro) et, pourtant, il est tout (infini).

Nous disons que vous êtes le « Bindu », le petit point infini !